Skip to main content

News

Un membre sous les projecteurs

Published: 12/03/2018


Rencontre avec la Société des Praticiens Animaux de Compagnie du Sri Lanka (Society of Companion Animals Practitioners of Sri Lanka (SCAP)). La Society of Companion Animal Practitioners of Sri Lanka (SCAP) représente les vétérinaires canins du pays et est devenue membre de la WSAVA en 2015. Son président, Dr Mayuri Thammitiyagodage, nous en dit plus :

Pouvez-vous présenter la SCAP à nos membres en quelques mots ?

La SCAP permet la promotion de programmes de développement de formation continue pour ses membres à une échelle nationale et internationale. De plus, la SCAP s’investit dans de nombreux sujets concernant le bien-être animal et la profession vétérinaire.

Combien de membres comptez-vous et quelle est votre mission ?

Nous avons 50 membres actuellement et notre but est d’amener les praticiens vétérinaires de notre pays au niveau des standards internationaux en tirant profit des nouvelles technologies disponibles tout autour du globe.

Quelles difficultés rencontrent les vétérinaires canins au Sri Lanka ?

Ils font face à de nombreux challenges. Le plus important d’entre eux est le manque de reconnaissance de leur travail, en comparaison avec leurs collègues du secteur des animaux de production, ce qui vient du fait que nous sommes encore un pays dans lequel l’économie est basée sur l’agriculture. Nous faisons aussi face à un manque d’expertise clinique en médecine vétérinaire des carnivores domestiques.
 

L’inauguration d’un atelier pratique d’oncologie ayant eu lieu le 9-10 Novembre 2017 au Post Graduate Intitute of Management à Colombo.

Avez-vous des projets ou des campagnes en cours en ce moment ?

Nous menons une campagne pour une reconnaissance du secteur des vétérinaires d’animaux de compagnie et nous sommes aussi actifs sur les questions de bien-être animal, y compris le contrôle de la rage et le rôle des vétérinaires d’animaux de compagnie dans les améliorations du bien-être animal, notamment à travers un projet de loi sur ce sujet actuellement étudié par le gouvernement.

Deux de nos membres, Dr Nalanika Obeysekera et Dr Ganga De Silva, sont impliqués dans le contrôle de la rage, par l’association Blue Paw Trust qui organise des campagnes de stérilisation gratuites ou à tarif réduit et d’autres services de contrôle de la population canine pour encourager l’éradication de la rage au Sri Lanka. En 2015, Dr Obeysekera a reçu le WSAVA Global One Health Award pour récompenser son travail avec Blue Paw Trust, dont un projet pour éliminer la rage humaine et canine dans la capitale, Colombo.

Pourquoi avez-vous rejoint la WSAVA et comment cette participation aide vos membres ?

Nous avons rejoint la WSAVA pour avoir un soutien international qui aide notre développement et pour assurer une reconnaissance en tant qu’association indépendante avec un appui mondial. Nous pensons que le support de la WSAVA sera déterminant pour nous aider à atteindre nos objectifs. La WSAVA nous aide de nombreuses manières, comme pour l’organisation d’ateliers de formation continue.
 
concave-pink-white